Actualités et tendances du pilotage de projets
23 janv. 2015

Jusqu’où irait Google et ses projets innovants ?

Les innovations technologiques se développent à foison à Mountain View dans les locaux du géant d'internet, Google. Mais jusqu'où ira-t-il ? Petit tour d'horizon des innovations du moment.

Le nom de Google est sur toutes les bouches et pour cause ses incessants projets innovants. Après des projets fous tels que la lentille intelligente, repousser la mort, capturer les astéroïdes, le géant californien diversifient davantage ses activités en se lançant dans la construction automobile et les télécoms.

Aux dernières nouvelles, Google se rapproche de partenaires pour produire sa voiture autonome, notamment les constructeurs automobiles de Detroit. Les rumeurs qui courent prétendent que nous verrons les premières voitures en 2020. D’après Reuters repris par Clubic, Chris Urmson, responsable du projet, affirme qu’ils seraient négligents de ne pas approcher les plus gros constructeurs d’automobiles.

« Il fait notamment mention de General Motors, Ford, Toyota, Daimler et Volkswagen. Bien que la société Google n'ait pas encore décidé si elle construira son propre véhicule autonome, M. Urmson estime qu'il serait arrogant de penser pouvoir faire mieux que les spécialistes en la matière. »

Un projet donc qui ferait intervenir plusieurs acteurs de différents métiers, de différents niveaux de responsabilité et sur différentes zones géographiques.
Par ailleurs, Google se lance aussi dans le marché des opérateurs télécoms. Aux dernières nouvelles, le groupe californien compte proposer des services de téléphonie mobile aux Etats-Unis et aurait signé des contrats de partenariats avec Sprint et T-Mobile. On peut lire sur Les Echos :

« Selon le WSJ, Google a signé des accords séparés avec Sprint, qui dépend du japonais Softbank, et T-Mobile, filiale de l’allemand Deutsche Telekom, pour utiliser leurs réseaux afin de vendre ses services. Le journal, qui cite des sources proches du dossier, précise que Google pourrait dans un premier temps limiter ses services à quelques grandes villes américaines. »

Toujours dans sa dynamique de divesification, Google s’intéresserait au rachat de du logiciel de paiement en ligne Softcard, contrôlé par AT&T, Verizon et T-Mobile. Un article publié sur Les Echos donne plus de détails sur la question :

« Google aurait offert 50 millions de dollars pour Softcard, indique le Wall Street Journal Online . Selon cette même source, Paypal, actuellement contrôlé par eBay mais qui devrait prochainement prendre son indépendance, serait également intéressé. »

Un portefeuille de projets plus innovants les uns que les autres qui pourraient être pilotés par les livrables afin de minimiser les risques et sécuriser le succès opérationnel. Ce type de projets peut parfaitement être accompagné par la solution ONE2TEAM  qui compte plus de 13000 utilisateurs à ce jour.

Demandez un essai gratuit ici.

Contactez nous
Vous souhaitez découvrir nos activités ?
Prenez contact avec nos équipes.
Contactez One2Team
A la une
About ONE2TEAM.......Lire la suite
Récemment
Gestion de Projet : Entre Tableur et Efficacité, il faut choisirQuand il s’agit d’outiller la gestion de ses projets, le premier reflexe est l’utilisation d’un...Lire la suite
Meilleurs articles du mois
L'importance de la communication dans un projetComment communiquer ? Quel risque prend-on à ne pas communiquer ? Autant de questions qui...Lire la suite
La digitalisation des entreprises : un projet stratégique incontournableQuand il s’agit de transformation digitale, certaines entreprises sont considérées comme des pionniers. La SNCF...Lire la suite
Stéphane Amiot, COO, présente les perspectives de One2Team Présentation Après avoir occupé la fonction de chasseur de têtes pendant 6 ans, le nouveau COO...Lire la suite